La publication des galeries d’Ayn Soukhna : le rapport archéologique

1137

Nous sommes heureux de vous annoncer la parution à l’IFAO du troisième volume de la série d’ouvrages consacrés au site d’Ayn Soukhna : Ayn Soukhna III – Le complexe de galeries-magasins, rapport archéologique, dans la série des FIFAO, par M. Abd el-Raziq, G. Castel et P. Tallet, avec la collaboration de V. Le Provost et G. Marouard.

Les complexes de galeries-magasins peuvent être considérés comme l’une des caractéristiques essentielles des « ports intermittents » de l’époque pharaonique qui ont été récemment identifiés. Ce type de dispositif a en effet été successivement mis en évidence sur les trois sites portuaires pharaoniques qui ont fonctionné sur la côte occidentale de la mer Rouge à Mersa Gaouasis, à Ayn Soukhna, et au ouadi el-Jarf. Ces galeries permettaient d’entreposer, entre deux expéditions, le matériel nautique qui leur était nécessaire, et en particulier des embarcations démontées qui étaient laissées sur place en attente de leur prochaine utilisation. La fouille de l’ensemble de ce complexe à Ayn Soukhna a permis de mieux comprendre la fonctionnalité des lieux, notamment grâce à la découverte en place, dans deux des magasins du site, de bateaux qui y avaient été soigneusement rangés avant d’être incendiés. Elle a également démontré la longue utilisation de ce port par les Égyptiens entre l’Ancien Empire et le Moyen Empire. La fouille du site, fruit d’une collaboration entre l’Ifao, l’université d’Ismaïlia et l’université Paris-Sorbonne (UMR 8167 du CNRS), a entre autres été rendu possible par l’aide de plusieurs entreprises françaises installées en Égypte que nous remercions ici : Total-Égypte, Air Liquide, Métro du Caire ligne 3 (Bouygues, Vinci), Barrage d’Assiout (Vinci), Colas Rail, Gaz de France, Électricité de France, Saint-Gobain.

Storage gallery complexes can now be considered a major characteristic of the pharaonic « periodic harbours » that have been successively identified on the sites of Mersa Gawasis, Ayn Soukhna and Wadi el-Jarf. In between two expeditions, those caves were used to store the sailing equipement, and especially dismanteled boats waiting for their next use. The systematic excavation of this whole Ayn Soukhna cave complex has allowed a better understanding of this site’s purpose thank to the discovery, in two of those galleries, of remains of boats that were carfully stored there before being destroyed by fire. It also shows the long use of the harbour by the Egyptians, between the Old Kingdom and the Middle Kingdom. The archaeological work in Ayn Soukhna was led in the framework of a joint project of the IFAO, the Ismaïlia University and the Paris-Sorbonne University (CNRS UMR 8167). It was made possible, amongst other factors, by the help of several French companies that we want to thank here : Total Egypt, Air Liquide, Cairo Metro-Line 3 (Bouygues, Vinci), dam of Assiut (Vinci), Colas Rail, Gaz de France, Eletricité de France, Saint Gobain.

Sommaire (if1137)

Site de l’Ifao.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *